Magnétisme, selon hippocrate il faut soigner l’âme pour soigner le corps

Selon Hippocrate, il faut soigner  L’ Ame pour soigner le corps.

Pour  Hippocrate, les diverses maladies dont souffrent les humains sont souvent  imputables à leur style de vie. Toutefois,  ce médecin grec né vers 460 av. J-C. croit que le corps humain dispose de toutes les ressources nécessaires pour se soigner. Dans nombreux textes, le malade apparaît comme l’agent principal de sa propre guérison. Les traitements ont simplement pour but d’aider ce processus naturel. Pour lui, la santé est un équilibre fragile, sans cesse à reconquérir, entre les humeurs changeantes : sang, flegme, bile et eau ; entre l’âme et le corps ; entre l’exercice et l’alimentation. Deux mille cinq cents ans plus tard,  on redécouvre que la relation corps  cerveau est au cœur du traitement.

Des récepteurs au magnétisme – les cellules de Merkel – ont été découverts à la jonction du derme et de l’épiderme. Kemal  Irmak , un chercheur Turc, et son équipe ont montré en 2003, chez le rat, que les cellules de Merkel  sont stimulées lorsqu’on leur applique un champs magnétique.

La peau dispose de plusieurs  mécanisme d’auto-guérison. Les cellules de Merkel  libèrent des facteurs  trophiques, qui accélèrent la réparation  des tissus grâce à la prolifération de kératinocytes. Les kératinocytes libèrent aussi dans le sang le précurseur des endorphines  hormone anti- douleur.

Un magnétiseur sérieux ne doit jamais promettre la guérison, il ne doit en aucun cas donner un avis sur le traitement médical et ne jamais s’opposer à une intervention chirurgicale

Comments are closed.