LES DIFFÉRENTS MÉDIUMS

La médiumnité est un terme utilisé pour définir de façon générale la pratique ou l’usité d’un don extrasensoriel afin d’entrer en contact avec l’au-delà. Quand certains le résumeront tel le 6ème sens, d’autres le définiront de « canal » entre ici bas et l’au-delà.

Un exemple venant étayer cette notion : Lors d’une séance de spiritisme, il ne peut être établi de contact si au moins un des participants n’est pas médium. Quant bien même, ce dernier ne le saurait pas lui-même.

Le mot  médium naît au XIXème siècle afin de nommer et classifier des personnes auprès desquels se produisaient des manifestations paranormales ou restées énigmatiques. C’est à l’initiative d’ Allan Kardec, que le terme « Médium » fut repris pour qualifier les individus aptes à entrer en contact, ressentir ce qu’Allan Kardec appellera : les « Esprits » également nommés « Entités ».

Pour éclaircir certains d’entre vous, voici avec plus de précisions, les diverses catégories de médiums rencontrées.

Médium clair entendant

Le médium « entend ». Il peut s’agir de voix, comme de bruits, ce que j’appellerai plus aisément des manifestations sonores. Un individu, l’énergie que dégage un lieu peuvent agir sur le médium clair entendant (médium auditif) et lui porter messages et ressentis sonores sans que le médium ne sache d’où cela vient ni comment définir les sons perçus, la voix, difficilement descriptibles de façon logique et sensée.

Médium clairvoyant

La vue étant le sens initial qui influe sur le médium clair voyant , ce dernier « voit » des entités ceci en étant éveillé. Bien souvent seul à « voir », sa bonne foi se trouve très vite remise en question. La clairvoyance est la médiumnité la plus répandues chez les médiums, s’imposant au médium telle une évidence.

Médium à inspiration

Souvent confondue avec l’intuition, ou les prémonitions, le médium à inspiration est sensible aux idées soufflées par une entité. Il n’est pas toujours facile alors au médium de faire la distinction entre son imagination et les messages reçus. De submersions d’émotions, de sensations pour ne pas dire de sentiments, le médium ne sait jamais vraiment définir l’état dans lequel il se trouve lors de ces suggestions d’entités, qui peuvent autant être positive que négative selon la nature de ladite entité.

Médium christique

Il s’agit ici d’individus aux dons de magnétisme plus ou moins développé selon le médium. Le médium christique possède les facultés de magnétiser certes mais aussi de guérir. Défini de guérisseur, de magnétiseur, le médium guérit alors des maladies, parfois même de celles restées incontrôlées par la science « à l’aide de sa propre énergie » ce qui le différencie du médium guérisseur présenté plus bas.

Médium écrivain

Le médium utilise un crayon , une feuille de papier  pour entrer en contact avec les entités ( écriture automatique). Cette pratique requière de la concentration, une fois le contact établi, le médium écrivain ne contrôle plus sa main, l’entité utilisant l’énergie du médium pour faire bouger le stylo de telle sorte qu’apparaissent des messages.

Médium à table tournante

Médiumnité connue lors de séances de spiritisme, l’énergie du médium est utilisée par l’entité pour faire bouger la table, voire donner des coups. Souvent le médium à table tournante n’est pas conscient de ses capacités médiumniques puisque ces dernières se manifestent hors de son champ de réflexion, de son corps. L’énergie employée peut placer le médium dans un état de fatigue.

Médium guérisseur

Il est important de faire la différence entre le médium christique  et le médium guérisseur. Le médium guérisseur sert de liaison, de canal entre une entité et un malade, il ne peut donc pas soigner par lui-même ou par sa propre énergie. A noter que le médium guérisseur possède  ses facultés  lors de contacts directs avec le malade mais aussi à distance.

Médium à matérialisation

 L’entité se matérialise à l’aide de l’énergie du médium à matérialisation. Plus couramment définie d’Apparition, se présentent des ectoplasmes, des parties du corps tel un visage, une main … etc.

Médium peintre

Le pinceau et la toile remplacent le stylo et la feuille de papier du médium écrivain. Le médium peintre sert à l’entité sa main crée des dessins  sans savoir d’où cela provient.

Médium parlant

 Le médium parlant prête sa voix, ses cordes vocales (volontairement ou non) à l’entité qui pourra s’exprimer dans la langue de son choix. Que ce soit d’un état conscient ou en transe médiumnique (donc inconscient), le médium parlant dévoile des messages souvent distincts et clairs. Il n’est pas rare que la voix du médium soit différente de celle utilisée au quotidien.

Médium à effet phtisique

C’est ainsi que l’on nomme le médium, aide les entités à se manifester à l’aide de bruits en transmettant son énergie. Il n’est pas rare de rencontrer des lieux, maisons dans lesquels s’entendent des bruits provenant d’on ne sait où. A noter que lorsque ces bruits se produisent de façon incohérente et régulière cela se nomme « Poltergeist ».

Médium à  Ouija

Cette catégorie de médiumnité est souvent utilisée lors de séances de spiritisme. Le médium à Ouija, aidé d’une planche, de lettres et d’un objet tel un triangle ou un verre, permet à l’entité de communiquer. Inutile de préciser que sans la présence du médium à Ouija , de son énergie, la communication ne peut s’établir.

 

Comments are closed.