GERER LE STRESS CHRONIQUE ET LES ENERGIES NEGATIVES

Nous utilisons souvent le mot « Stress » dans un sens négatif. Pourtant, l’état de stress est une réaction physiologique indispensable, car elle maintient une forme d’équilibre entre nos organismes et leur environnement, notamment lorsque nous sommes soumis à des agents « agresseurs » comme le froid, une infection, un choc quelconque…
L’exemple de la proie et du prédateur est souvent pris pour expliquer ce processus: lorsque la proie se retrouve face à son prédateur, le stimulus de l’agression va générer du stress, celui-ci, va aider la proie à mobiliser toute l’énergie dont elle dispose pour pouvoir prendre la fuite ou se battre. Le stress va donc permettre d’enclencher des mécanismes neuro-endocriniens spécifiques, en très peu de temps,en réponse à cette agression extérieure.
En réalité, nous utilisons le mot « stress » pour définir l’état de « stress chronique » qui lui ne rentre plus dans le cadre d’un bon fonctionnement.
Pourquoi?
Si nous reprenons l’exemple de la proie, lorsqu’elle a mobilisé toute l’énergie dont elle a besoin pour fuir, elle va consommer cette énergie en courant, ainsi l’équilibre va se rétablir progressivement, les hormones et le système nerveux ayant pleinement rempli leurs fonctions, tout va rentrer dans l’ordre. Maintenant, imaginez-vous subissant un stress récurrent, tel qu’un bruit continue au travail, un chef qui vous hurle dessus en permanence, etc. Vous allez affoler votre organisme en sécrétant un tas d’hormones, en sollicitant le système nerveux, afin de créer une réponse à ses agressions, mais 9 fois sur 10 vous ne pourrez pas agir. Vous aurez donc du mal à revenir à l’état normal sur le plan nerveux, les hormones ne vont rester dans votre organisme à un taux trop élevé, et à la longue votre organisme ne pourra plus réagir face à d’autres agressions. Vous allez donc vous fragiliser, et devenir plus vulnérable.
Quelles sont les conséquences du stress chronique?
– La fatigue et surtout la fatigue non expliquée par des efforts physiques inhabituels, qui n’est pas réparée par le repos
– Les troubles du sommeil fréquents
– Les troubles infectieux et en particulier le classique rhume mais aussi la grippe, l’angine, voire là encore compte tenu d’une vulnérabilité personnelle le l’herpès, l’otite, la cystite ou autre pathologie infectieuse.
– Des lombalgies
– les troubles digestifs : l’estomac avec un ulcère ou des troubles de la digestion et l’intestin avec des troubles fonctionnels intestinaux
– Les migraines qui sont fréquentes
– Les troubles urinaires
– Les troubles cutanés
Des pathologies peuvent survenir, plus graves, dénommées souvent maladies psychosomatiques nécessitant un traitement spécifique.
Alexia Conseil ( Sophrohypnose, magnétiseur, soins énergétiques)

Comments are closed.