FRANCOIS GARAGNON-L’ENFANT QUI SAVAIT

L’amour, c’est un parfum. Quelque chose que tu ne peux pas retenir, posséder ou décrire. Un je-ne-sais-quoi qui flotte dans l’air, qui semble voué à disparaître mais qui peut propager une énergie plus phénoménale que la course des planètes ! Parfois, le parfum se fait insistant, envahit tout ton être et alors, rien n’est plus comme avant. Ton paysage intérieur est changé pour toujours. Et bien longtemps après la première fois que tu as eu cette sensation, bien après que le parfum semble s’être totalement évaporé, il suffit d’une brindille fugitive de ce parfum pour que resurgisse un bouquet de réminiscence, et que tout un grand bonheur que tu croyais perdu ressuscite et fouette à nouveau tes sens, comme l’air rare et fringant des altitudes.

François Garagnon, L’enfant qui savait

http://www.alexia-conseil.fr

Comments are closed.