Demi Moore nous parle d’intuition, don de voyance

 Demi Moore nous parle d’intuition
et de sa rencontre étonnante avec Laura Day*…
Croyez-vous aux heureuses coïncidences ? Ainsi, je fus invitée un jour à une soirée organisée par mon amie Rosanna. J’avais à peine franchi le pas de la porte qu’elle me prit par la main et me conduisit à travers la foule compacte des invités…
– Il y a quelqu’un qu’il faut absolument que tu rencontres, me dit-elle. Si, je t’assure, il faut absolument que tu fasses sa connaissance. Et je découvris, assise à une table et entourée d’un auditoire visiblement fasciné par ce qu’elle disait, cette femme minuscule qui ressemblait à une enfant abandonnée et avait un regard bleu incroyablement intense. Ce n’était cependant ni la couleur ni la grandeur de ses yeux qui leur donnaient cette intensité, mais la profondeur avec laquelle elle me regardait. On eût dit qu’il n’y avait pas de limites à ce qu’elle pouvait voir. Nous avons agréablement bavardé mais j’ai soudain réalisé qu’elle parlait de détails de ma vie dont seuls mes amis intimes pouvaient être au courant. Encore plus troublant, elle fit référence à des choses que j’étais seule à savoir. Ma curiosité était à son comble et je lui demandai qu’elle était sa profession. Elle me confia qu’elle n’aimait pas le dire parce qu’elle n’avait pas trouvé de mot satisfaisant pour décrire son activité professionnelle. Cependant, elle m’assura qu’elle exerçait en toute légalité. Ce premier contact fut bref mais, en l’espace de ces quelques minutes, j’avais été frappée au plus haut point par le calme et l’assurance qui semblaient émaner d’elle. Ceci dit, il n’aurait pu y avoir de moment plus propice pour que je rencontre Laura. C’était en effet une période de ma vie où j’avais la conviction que tout me souriait, que je pouvais obtenir ce que je voulais sur un simple claquement des doigts. Je venais de me marier, j’attendais mon premier enfant et me sentais globalement invincible. Je débordais d’énergie mais je dois dire que tout cela dépassait un peu les bornes et avait besoin d’être canalisé. À l’issue de notre première rencontre, Laura me prit la main et m’affirma que j’étais exactement là ou je devais me trouver, que j’avais seulement besoin d’être un peu patiente et que tout arriverait en temps et en heure. Je sus immédiatement qu’elle faisait référence à ma carrière. Avec mon nouveau mariage et l’arrivée du bébé, mon travail était passé à l’arrière-plan. Et bien qu’il ne fut pas ma priorité à ce moment-là, il conservait néanmoins pour moi une grande importance. Je pense qu’il continuait à me préoccuper inconsciemment mais pas suffisamment pour que j’agisse en conséquence et prenne les contacts nécessaires. Laura me quitta avec des paroles réconfortantes et me rappela de profiter de la vie. J’eus l’occasion de rencontrer Laura une seconde fois après la naissance de ma fille. Ma carrière redémarrait doucement. Je venais de terminer Ghost et j’avais plusieurs films en projet. Il y avait en particulier un film, The Butcher’s Wife, pour lequel nous avions besoin d’un médium afin de peaufiner certains détails du scénario. Une fois que j’eus appris à mettre un nom sur la profession de Laura, je l’ai choisie sans hésiter pour ce travail. Les gens de la Paramount étaient ravis de sa précieuse collaboration et j’en ai profité moi-même pour mieux cerner le don de Laura. Pendant la réalisation du film, nous avons passé beaucoup d’heures ensemble à améliorer tant le scénario que le profil du personnage que je devais jouer. À la fin de l’une de nos premières séances de travail, Laura m’avertit, mine de rien, que si je ne me sentais pas tout à fait prête à avoir un deuxième enfant, il fallait peut-être que je fasse attention au cours des prochains mois. J’ai éclaté de rire parce que mon mari tournait à Rome et que des milliers de kilomètres nous séparaient. Pas d’inquiétude à avoir mais merci quand même de m’avoir prévenue. Le temps passa et Laura me reparla une fois ou deux de cette précaution à prendre puis n’y revint pas. Nous reprîmes notre travail. De temps à autre, Laura me donnait quelques renseignements personnels que je notais. C’était passionnant mais ça n’avait pas grand-chose à voir avec le film. Je rangeais donc cela dans un coin de ma tête et me remettais au scénario. Lorsque mon mari, ayant terminé le sien, rentra trois semaines avant la fin de mon tournage, je ne pensais plus à ce que Laura m’avait dit des mois auparavant. Elle et moi avions planifié une dernière séance de travail. Dans l’intervalle, les retrouvailles avec mon mari furent grandioses et passionnées. Lorsque je suis arrivée à cette dernière réunion de travail avec Laura, elle me demanda d’emblée :
– Tu es enceinte ?
Elle vit mon sourire ébahi se dessiner sur mon visage et s’exclama :
– Félicitations !
Elle savait et je savais. Il s’avéra que c’était vrai… Lorsque je me suis mise à écrire l’introduction du livre Guide pratique de l’intuition, écrit par Laura Day, j’ai fouillé dans mes papiers pour retrouver les notes que j’avais prises pendant la rédaction de mon scénario et qui pourraient m’aider à mieux expliquer l’expérience que j’avais eue de l’intuition de Laura. Eh bien, aujourd’hui encore, elle ne cesse de m’étonner. J’ai découvert ainsi dans mes notes éparpillées que Laura avait prédit l’importance de la couverture d’un certain magazine qui allait changer profondément la manière dont le public me percevait, qu’elle avait prédit également que ma carrière ne prendrait véritablement son essor qu’à partir de mes trente ans, ce qui m’avait désespérée alors puisque je n’en avais que vingt-sept ! Aujourd’hui, je me rends compte que ce qu’elle m’avait dit à l’époque s’est réalisé comme elle l’avait prédit : ce n’est qu’au cours des dernières années que j’ai tourné les films les plus importants de ma carrière. Et quand je réfléchis au passé proche, avec ses hauts et ses bas, j’ai vraiment l’impression que ça ne fait que commencer, tout du moins, je l’espère ! Laura est une femme remarquable avec un don tout aussi remarquable mais ce qui pour moi est le plus extraordinaire chez elle, c’est la manière dont elle m’a appris à croire en moi et en mon intuition. L’intuition n’est vraiment rien d’autre qu’un mécanisme interne qui vient à notre secours dès qu’il s’agit de prendre une décision. C’est ce qu’on appelle aussi l’instinct ou les tripes ou la petite voix, ce je-ne-sais-quoi qui nous dit de prendre telle direction plutôt qu’une autre. Et qui, associé à de l’entraînement, nous donne les moyens de prendre de bonnes et solides décisions. La grande question n’est pas de savoir ce qu’est l’intuition ni comment ça marche mais bien plutôt de déterminer si nous sommes disposés à lui faire confiance et à se faire confiance. J’ai, pour ma part, vécu en faisant confiance à mon intuition et en agissant instinctivement. Mais je réalise qu’on se laisse facilement contaminer par des influences extérieures qui font barrage à notre intuition et qu’on a tendance à rechercher la caution des autres pour se rassurer sur nos choix, au lieu d’aller chercher en nous la réponse qu’il nous faut. C’est bien sûr en agissant qu’on améliore sa vie : plus j’ai fait confiance à mes instincts et à mon intuition, plus j’ai cru en moi. Les problèmes surviennent quand on commence à interpréter ses intuitions, à avoir des arrières-pensées ou à lutter contre parce que notre intuition nous emmène parfois dans une direction où nous ne voulons pas aller. La situation tourne alors au conflit intérieur. Ce qui nous conduit généralement à une grande leçon de vie parce que nous avons fait un choix, pas un mauvais choix, juste un choix mais un choix qui va apporter un conflit douloureux. Pourquoi nous torturons-nous de la sorte ? Essentiellement parce qu’il nous manque les outils et les informations nécessaires. Mais, surtout, parce que nous laissons la peur et le manque de confiance en soi gouverner notre vie. Si j’ai une chose à dire à propos de mon itinéraire personnel, c’est que nous ne sommes pas sensés avancer seuls. En cherchant des réponses à mes questions, j’ai rencontré des gens extraordinaires qui ont des dons semblables à ceux de Laura et qui, comme elle, dispensent un enseignement afin de mettre leur don au service d’autrui. En tant que femme et que mère, j’ai vu avec quel soin Laura s’applique à éduquer les gens et à les délivrer de leurs peurs. L’enseignement pratique dispensé dans son ouvrage Guide pratique de l’intuition vous permettra d’apprendre comment l’intuition fonctionne dans tous les domaines de l’existence, comment aussi reprendre les commandes de sa vie. Je vous souhaite un bon voyage : considérez que ce livre n’est rien d’autre qu’une carte routière…

* Laura Day est l’auteur du « Guide pratique de l’intuition »,
paru chez Ambre Éditions.
www.editionsambre.com

Comments are closed.