DIX VOIES POUR ÉLEVER VOTRE VIE SPIRITUELLE

Tous les grands maîtres spirituels veulent que nous nous regardions dans cette vie,
comme le moi universel venant au monde pour expérimenter le moi humain.

Vous êtes la totalité de la danse cosmique.

L’intention est le point de départ de tout chemin spirituel.
L’intention comprend le vouloir et le but, l’aspiration et une plus haute vision.
Si vous placez votre intention vers une existence matérielle,
c’est elle que vous développerez.
Selon la graine d’intention que vous aurez plantée,
le voyage de votre âme se déroulera automatiquement.
Voici quelques intentions fondamentales témoignant d’une vie spirituelle.

Je veux sentir la présence de Dieu.
Cette intention s’enracine dans le sentiment inconfortable d’être isolé et séparé.
Vous pouvez la masquer en développant amitiés et liens familiaux.
Mais finalement, de quelque manière que ce soit,
chacun de nous a besoin d’éprouver une sérénité intérieure et la paix.

Je veux que Dieu m’aide et me soutienne.
La présence de Dieu apporte avec elle les qualités de l’esprit.
A la source, chaque qualité – amour, intelligence,
vérité, capacité d’organisation, créativité – devient infinie.
Les développer dans votre vie sera le signe que vous vous rapprochez de votre âme.

Je veux me sentir relié au Tout.
Le voyage de l’âme conduit une personne à passer
d’une perception fragmentée des choses à la conscience du Tout.
Les événements commencent de se tisser selon une trame.
Les petits détails se recoupent ensemble au lieu d’être éparpillés au fruit du hasard.

Je veux que ma vie ait un sens.
L’existence semble vide quand il y a séparation.
Ce sentiment ne peut être guéri qu’en faisant un avec Dieu.
Au lieu de vous tourner vers l’extérieur pour arriver à votre but,
sentez qu’être simplement là, comme vous l’êtes, est le plus grand dessein de la création.

Je veux être libre sans restriction.
La liberté intérieure est gravement compromise quand la peur est là,
et la peur est une conséquence naturelle de la séparation.
Dès lors que vous vous rapprochez de votre âme,
les anciennes limites et défenses commencent de s’évanouir.
Si ces intentions fondamentales sont présentes en vous,
Dieu prend la responsabilité de les mener à bien.
Tout ce que vous ferez d’autre est secondaire.
De toute façon vous pouvez toujours avoir beaucoup d’influence
à travers votre comportement de tous les jours.
Voici les règles élémentaires pour une vie spirituelle
qui ont marché pour moi, et qui, je pense, marcheront pour beaucoup d’autres.

1 – Connaissez vos intentions

Vos fausses intentions ne doivent pas rester enfouies.
Déracinez-les et travaillez sur le danger et la peur qui vous attachent à elles.
Les fausses intentions prennent la forme de désirs coupables :
Je veux que ce soit quelqu’un d’autre qui échoue, je veux être à égalité,
je veux que les méchants soient punis,
je veux emmener quelque chose qui ne m’appartient pas.
Les fausses intentions peuvent être insaisissables.
Vous remarquerez leur existence au sentiment qui leur est lié –
un sentiment de peur, d’avidité, de rage, de désespoir et de faiblesse.
Pressentez d’abord, refusez de le laisser vous gagner par eux
et restez vigilant jusqu’à ce que vous trouviez l’intention cachée dessous.

2 – Placez haut vos intentions

Visez à devenir un saint et à faire des miracles. Pourquoi pas ?
Si vous savez que pour grandir intérieurement il vous faut acquérir la maîtrise,
alors demandez-la aussitôt que possible.
Ne vous forcez pas à faire des merveilles, mais ne vous privez pas non plus.
Comment, La maîtrise avec la vision ; voyez les miracles autour de vous,
cela facilitera la venue de plus grands miracles.

3 – Voyez-vous dans la lumière

L’ego maintient son emprise sur nous par le sentiment
que nous sommes nécessiteux et impuissants.
De ce sentiment de manque, grandit une faim d’acquérir tout ce que nous voyons.
Argent, pouvoir, sexe et plaisir sont supposés combler ce manque,
mais ils ne le font jamais.
Vous pouvez échapper à ce pack d’illusions si vous vous voyez,
non pas dans l’ombre, luttant pour atteindre Dieu,
mais dans la lumière depuis le premier instant.
La seule différence entre vous et un saint, est que votre lumière est petite,
et que celle d’un saint est grande. Tous deux venez de la lumière.

4. Voyez l’autre dans la lumière

Se croire supérieur aux autres est une manœuvre bon marché
pour se sentir bien soi-même. Tout jugement naît de cette petite graine.
Une simple petite formule pourra vous aider
quand vous serez tenté de juger quelqu’un d’autre,
même s’il ou elle le mérite : souvenez-vous
que chacun fait au mieux de ses possibilités selon son propre niveau de conscience.

5. Chaque jour redonnez force à vos intentions

Le quotidien est une sorte de chaos tourbillonnant
où l’ego se cantonne en prétextant répondre à ses exigences.
Il vous faut vous rappeler du matin au soir votre but spirituel.
Mettre par écrit ses intentions aide certains ;
d’autres trouvent plus utile d’avoir régulièrement des moments de méditation et de prière.
Trouvez votre centre, regardez de près en vous-même
et ne laissez pas échapper votre intention jusqu’à ce que vous la sentiez centrée en vous.

6. Apprenez à vous pardonner

Nous tombons tous dans les pièges de l’égoïsme et de l’illusion
quand nous nous y attendons le moins.
La remarque blessante lancée au hasard, le mensonge dit à la légère,
la pulsion irrésistible de tricher sont universelles.
Pardonnez-vous d’être là où vous êtes.
Appliquez-vous à vous-même, le même dicton que vous appliquez aux autres.
Vous faites du mieux que vous pouvez selon votre niveau de conscience.

7. Apprenez à lâcher prise

Etre spirituel à quelque chose de paradoxal,
c’est que vous avez toujours tort et raison à la fois.
La vie est changement : vous devez être prêt à laisser vos croyances,
pensées et actions actuelles quelle que soit la spiritualité qu’elles vous font ressentir.
Chaque étape de la croissance intérieure est bonne.
Dieu nourrit chacune d’entre elles.

8. Révérer le sacré

Notre société nous rend sceptiques envers le sacré.
Mais chaque saint est votre futur,
et chaque maître lance un regard vers vous par-dessus son épaule,
attendant que vous le rejoigniez.
Les représentants humains de Dieu constituent un trésor inestimable.
S’immerger dans ce trésor vous aidera à ouvrir votre cœur.

9. Permettez à Dieu de faire le reste

La plupart des gens sont dépendants des soucis,
du contrôle, de la sur-organisation comme d’une drogue et manquent de foi.
Résistez à la tentation de suivre ces tendances.
N’écoutez pas la voix qui dit que c’est vous qui êtes  » chargé de « ,
que la vigilance constante est la seule façon d’arriver à ce que tout soit fait.
Laissez l’esprit essayer une nouvelle façon de faire.
Votre intention est l’outil le plus puissant à votre disposition.
Ayez l’intention que tout s’accomplisse comme il se devrait puis,
laissez-la partir et permettez que les opportunités, les ouvertures se présentent à vous.
Le résultat que vous essayez si durement de forcer
pourrait ne pas être aussi bénéfique pour vous
que celui qui se présentera naturellement.
Si vous pouviez donner 1 % de votre vie à Dieu chaque jour,
vous seriez la personne la plus éclairée au monde en l’espace de trois mois.
Gardez cela à l’esprit et abandonnez quelque chose, n’importe quoi sur une base journalière.

10. Embrassez l’inconnu

Au fur et à mesure des années, vous avez donné forme à des désirs et des aversions.
Vous avez appris à accepter certaines limites.
Rien de tout ça n’est véritablement vous.
L’inconnu vous attend, l’inconnu qui n’a rien à voir avec le je que vous connaissez déjà.
Certains atteignent le bord extrême de l’illusion
seulement au moment de la mort et après avoir regardé longuement en arrière,
leur vie leur apparaît incroyablement courte et transitoire.
La part de nous que nous connaissons est la part qui luit,
vacillante et s’éteint trop rapidement.
Quand vous sentez une nouvelle impulsion, une pensée qui élève,
une intuition que vous n’avez encore jamais suivie, embrassez l’inconnu.
Chérissez-le comme le nouveau-né.
Dieu vit dans l’inconnu et quand vous pourrez l’embrasser pleinement,
vous serez de retour à la maison, libre.

Source: Depak Chopra...www.lespasseurs.com

Comments are closed.